A tale of two volcanoes

Cliquez ici pour la version française

After spending a few days in Yogyakarta, we left from there in a taxi for our next destination- Mt Bromo. We were told by other cyclists that we can avoid this route on the cycle as it doesn’t have many things to see. We left at 4 am and reached the base town for Bromo, Cemoro Lawang in the evening. For the last 2 hours of the driver, our driver who was too tired to drive anymore and fell asleep! Thomas took over for the last leg of this drive!

Taxi Bromo
Our driver 🙂
Sunset Bromo3
Sunset near Mt Bromo

Sunset Bromo (2)

Sunset Bromo 2
Panorama view of Mt Bromo

Sunset Bromo4

Bromo is one of the many active volcanoes on the Java island. It stands at a height of 2329 metres and while it is not the most active, it is the most well-known. It was recommended to us to do a trek up “King Kong Hill”, (located on the opposite side of Bromo) before sunrise so that we could get a view of the volcano with the early morning rays of the sun. So, we decided to do just that- we left our guest house at 3 am and trekked up a steep 4 km to get a glimpse of the volcano at dawn and at sunrise ( at 5 30 am)! Totally worth it, and here are some pics of it.

(click the pics to enlarge)

After this, we decided to do the trek to the mouth of the Bromo crater. The volcano sits in the middle of a massive sea of sand, and it’s hard to get a firm grip on the ground while walking. It took us about 1 hour of trudging through the sand to get to the top of the crater. But my, oh my what a view! This was the first time either of us saw a living and “breathing” volcano (quite literally as the volcano was spewing out sulphurous gases!) It was a sight and sound to remember for life!

(click the pics to enlarge)

The same day, after a big breakfast to charge us up, we left for a town called Probolinggo-30 km away. The ride down from Bromo was super fun, as it was mostly downhill and we managed to keep a good speed and reach within 2 hours. Over the next few days, we cycled till Ketapang, which is on the east coast of Java and from where you can take the ferry for Bali island.

(click the pics to enlarge)

As we reached Ketapang and checked into a guest house, we spoke to the owner who said he could arrange a trek for us to Mt Ijen, another volcano in East Java. This volcano stands at a height of 2799 metres and its main attraction is a lake in the middle of the crater, with turquoise blue water- of course you can’t swim in this lake- it’s highly toxic!

The trek to Kawah Ijen (“Kawah” is Indonesian for crater) is not for the faint hearted. We left the guest house at midnight with 8 other people and it took us an hour (by car) to reach the base point for the trek. We started trekking at 2 30 am. We started early because as the sulphurous gases emerge from the mouth of the volcano, at dawn, the reaction with the air causes the gas to combust and emit a “blue flame”- the only other place where you’ll see this flame is on your gas stove! (click the pics to enlarge)

The trek was extremely tough- the incline was steep and it took us 2 hours to reach the mouth of the crater and another 45 minutes to go down to see the blue flames. Going down, tough there is a rough path and on parts some woody handrails, it is not marked, so we had to be very careful where we put our feet, especially in the dark. We also had to wear gas masks, as the smell of the sulphur was too strong. On our way down, we met sulphur miners- who extract and sell the sulphur from the crater. Thrice a day they lug a load of sulphur (upto 120 kg) up the crater!!

(click the pics to enlarge)

We were lucky enough to see the blue flames but not the lake as the smoke from the crater clouded our view. We climbed back out to the top of the crater and stopped a bit when we reached the top to take a few pictures. On our way back to the guest house, we stopped at coffee plantation and also saw a picturesque waterfall. The same day we left for Bali from Ketapang, from where we took the ferry to Bali island.

 

Over the last month we’ve cycled more than 950 kms and covered the entire island of Java starting with Jakarta. As we write this, we are on the northern part of Bali island (far away from Mount Agung!) in a small village called Pemutaran, where we are enjoying the sea breeze and plan to do a lot of snorkeling and scuba diving! Stay tuned for our next “underwater” special!


À la rencontre des volcans indonésiens

Après avoir passé quelques jours à Yogyakarta, nous avons pris un taxi direction le Mont Bromo. On nous avait conseillé de sauter cette partie de Java sur laquelle il n’y a pas grand-chose à voir.

Nous sommes donc partis à 4 heures du matin (environ 12h de trajet) et après 10 heures de route notre conducteur a commencé à piquer du nez, à tel point que nous sommes presque rentrés dans un camion qui arrivait dans l’autre direction. Du coup Thomas a dû prendre le relais pour les 2 dernières heures, pendant que le conducteur se reposait sur le siège passager, pour éviter le drame.

Bromo est l’un des nombreux volcans actifs de l’île de Java. Il culmine à 2329 mètres et, bien qu’il ne soit pas le plus actif, c’est le plus connu et visité de l’île. Pour voir le lever du Soleil nous avons fait un petit trek de 1h30 (départ a 3h du matin) pour atteindre l’un des points de vue qui donne une vue fabuleuse sur le volcan ainsi que le plus haut sommet du massif Tennger le mont Semuru (3676m).

Après avoir observé ce magnifique lever de Soleil nous avons continué notre trek vers le cratère. Le volcan se trouve au milieu d’une grande « mer de sable » (en fait constituée de cendres de précédentes éruptions). Il nous a fallu marcher environ 1 heure à travers cette « mer » pour arriver au sommet du mont Bromo, mais l’effort en valait vraiment la peine : le cratère fait 800 mètres de diamètre et 200 mètres de profondeur et crache une fumée blanche le tout dans un grondement permanent à couper le souffle.

Après cette incroyable expérience nous sommes revenus à l’hôtel vers 10h du matin. Nous avons mangé un gros petit-dej et nous sommes redescendu à vélo vers la ville de Probolinggo (au bord de la mer) 40km plus bas. Les 3 jours qui ont suivi nous avons pédalé jusque Ketapang (environ 200 km plus loin) qui se trouve sur la côte Est de Java et d’où nous prendrons le ferry pour l’île de Bali.

Lorsque nous sommes arrivés à Ketapang dans une petite maison d’hôte, le propriétaire nous a informé qu’il pouvait nous organiser un voyage pour le Mt Ijen, un autre volcan de Java. Celui-ci culmine à une hauteur de 2799 mètres et est connu principalement pour son lac bleu au milieu de son cratère. Bien sûr on ne peut pas y faire trempette, c’est très toxique !

Le trek du Kawah Ijen (“Kawah” signifie cratère en Indonésien) n’est pas pour les petites natures. Nous avons quitté la maison d’hôte à minuit et demi et il nous a fallu 1h30 en voiture pour atteindre le point de base du volcan. Le trek a commencé à 2h30 et nous avons atteint le centre du cratère vers 4h30 (1h30 d’ascension puis 30 min pour descendre dans le cratère).

La descente du cratère de nuit est très périlleuse car il n’y a pas de route tracée, il faut suivre le guide à la lampe torche à travers un chemin très escarpé et glissant. En plus de cela le volcan libère des gaz sulfureux toxiques, plus on se rapproche du centre et plus il devient difficile de respirer, du coup nous avons dû porter des masques à gaz sur la fin.

Ces gaz qui s’échappent du volcan s’enflamment au contact de l’air et produisent des flammes bleues uniquement visible la nuit ou à l’aube, nous avons eu la chance d’arriver à temps pour pouvoir en apercevoir quelques-unes. Par contre le lac n’était pas accessible ce jour-là à cause de la fumée du cratère trop dense qui bloquait le chemin.

Lors de l’ascension et de la descente du Mont Ijen on croise également des mineurs qui extraient du soufre du bas cratère et le remontent trois fois par jour avec des charges pouvant aller jusque plus de 120 kg !

Sur le chemin du retour vers l’hôtel nous avons fait un petit arrêt vers une cascade ou nous nous sommes rafraichis avant de récupérer nos vélos et de prendre le ferry pour Bali.

En ce moment nous sommes sur la partie nord de l’île de Bali (loin du mont Agung qui est prêt à exploser !) dans un petit village appelé Pemuteran, où nous profitons du calme, de l’air marin et où nous faisons de la plongée.

Notre compteur dépasse maintenant les 950 km ! La suite au prochain épisode !

5 thoughts on “A tale of two volcanoes

Add yours

  1. Super votre blog !! Et en plus on a eu la chance de partager un p’tit bout de votre aventure…a bientôt à Paris cette fois ci 😉

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: